AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Patte de Braise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile des Neiges
» Chef du Clan de l'Eau ∞ Fonda Feuillou
avatar

» Doubles comptes : Feuille de Menthe | Arc-en-Ciel | Flamme Rousse | As de Trèfle | Aile de Geai | Foudre
» Messages : 1899
» Étoiles : 57

MessageSujet: Patte de Braise   Mer 19 Aoû - 22:36

PATTE DE BRAISE
LIBRE RÉSERVÉ PRIS

Avatar By Falco.
DESCRIPTION

DESCRIPTION PHYSIQUE: Patte de Braise est un mâle de grande taille, musclé et robuste. Il possède un pelage court, entièrement gris, strié de rayures noires. Ses pattes sont d’une couleur plus sombre, soit gris foncé/noir.
Au milieu de sa tête ronde, on peut apercevoir deux yeux ambrés. Son museau est noir.
Il possède deux grandes oreilles, de la même couleur foncée que ses pattes. Son oreille gauche est légèrement fendue sur le coté - détail qu’on ne voit que lorsque on est assez près de lui.
Il possède une allure assez particulière. Il marche à la manière d’un grand fauve, faisant de grands pas élégants, le haut de la tête au même niveau que son dos. Beaucoup le comparent à un puma à cause de sa démarche. C’est ce qui fait son élégance, et son coté « sauvage ». De plus, il possède une voix à la fois grave et puissante; raison de plus pour que ses compagnons le comparent à leur cousin des montagnes.

CARACTÈRE: Patte de Braise ressemble à un fauve, mais pas seulement à cause de son allure. Il parait toujours sur de lui. Il possède cet air fier de ceux qui se disent que notre vie n’est qu’un passage sur Terre, mais qui se sentent malgré tout supérieurs.
Il aura beau recevoir des compliments ou se faire crier dessus, il gardera son air impassible. « Je m’en fou. » Voilà ce qu’il aimerai dire à tous ceux qui lui adressent la parole. Mais Patte de Braise est poli, et il finirai par en avoir assez de répéter toujours la même phrase. Ainsi garde t-il le silence.
La parole, venons-en ! Patte de Braise ne parle pas beaucoup. Il est l’un des seuls a ne pas juger bon d’acclamer de nouveaux guerriers ou apprentis. Quelques fois, il lui arrive de ne pas venir aux baptêmes et de prétexter qu’il était à la chasse lorsqu’on lui demande de justifier son absence. La vie des autres, il s’en contrefiche.
Lors des conversations, des assemblées du Clan, il est là sans être là. Il ne s’exprime pas, il ne bouge pas; mais il est pourtant présent, en chair et en os. Et même s’il ne participe pas à la conversation, il écoute. Rien ne lui échappe.
Il ne donnera jamais son avis en public. Il ne donnera même jamais son avis tout court. Ses secrets restent ses secrets, il n’a aucune envie de les partager.
Bref, on l’aura compris: Patte de Braise n’est pas sociable. Il est celui qui reste à part, loin des autres. Il est celui qui, malgré son hostilité, reçoit la visite de quelconque camarade qui lui confie ses soucis, car ledit camarade sait qu’il peut compter sur la discrétion Patte de Braise. Car ça fait toujours du bien de se confier, même si l’auditeur s’en fou. On parle, on parle, et lorsqu’on s’en va, on a un poids en moins sur les épaules. Patte de Braise, lui, s’en fiche bien; mais il retient tout ce que les autres lui confient. Au cas ou. Sait-on jamais…

HISTOIRE

Petite Braise. Fils unique, il était timide et renfermé. Il ne parlait que très rarement et paraissait toujours ailleurs, même s’il était présent en chair et en os. Les autres chatons l’avaient surnommé « Tête-dans-les-nuages ». Sa mère étant retournée très vite dans le gite des guerriers, Petite Braise ne la vit que très peu et n’eut pas le temps de mieux la connaitre.
Les guerriers avaient parfois pitié en voyant la petite boule de poils grise jouer seule devant la pouponnière, donnant des coups de patte dans une feuille ou une fougère séchée qu’il avait ramené de son nid. Certains venaient le voir, et lui demandaient: « Pourquoi es-tu seul ? Les autres chatons ne veulent pas jouer avec toi ? » Chaque fois, Petite Braise les regardaient en souriant et, chaque fois, il sortait la même phrase. « Mieux vaut être seul que mal accompagné. » Et les guerriers repartaient, troublés par cette phrase sortant de la bouche d’un jeune chaton.

• • •

- Petite Braise, à compter de ce jour, tu te nommera Nuage de Braise, déclara solennellement Étoile du Volcan. Ton mentor sera Écaille du Lézard.
Le nouvel apprenti tourna la tête vers la chatte noire et blanche qui lui souriait. Des acclamations montèrent peu à peu de la foule de chats.
- Nuage de Braise ! Nuage de Braise ! Nuage de Braise !
Le matou gris sourit à son tour, ravi. Aujourd’hui, c’était sa fête. Le Clan n’avait que d’yeux pour lui. Ca lui faisait quelque chose, d’être au centre de l’attention…
Il se tourna vers la chatte bicolore. Écaille du Lézard. Son nouveau mentor.
Cette dernière, sans cesser de sourire, l’entraina hors du camp.
- Nous allons visiter le territoire, dit-elle avec son sourire le plus confiant. Tu penses que tu es assez en forme ?
Écaille du Lézard ponctua sa phrase par un nouveau sourire… Et Nuage de Braise vit rouge.
- Je ne suis pas un malade mental ! explosa l’apprenti. Sourire comme une idiote ne changera rien, strictement rien !
Surprise par la fureur soudaine de son apprenti, la chatte fit un pas en arrière, tandis que Nuage de Braise continuait à feuler.
- Pourquoi tout le monde pense que je suis différent ? Parce que je n’étais pas collé aux autres chatons ? Je me suis pourtant tué à vous le répéter: je préférais être seul que mal accompagné, avec ses espèces de boules de poils idiotes qui me donnaient des surnoms tous aussi idiots ! Je préférais juste être seul, c’est tout.
Écaille du Lézard avait toujours une expression de surprise sur le visage. Puis elle se força à ronronner et lâcha:
- Oui, oui, je comprend. Maintenant, si tu te sens prêt, nous allons visiter le territoire.
- Bien sur que je me sens prêt ! cracha l’apprenti. Je suis assez grand, non ? Tu ne peux pas me considérer comme un apprenti normal et comme les autres ? C’est ce que je suis, après tout.
- Oui, oui, je comprend, répéta Écaille du Lézard avec ce même sourire stupide qui ne l’avait pas quitté.
Ils quittèrent rapidement le camp et, au bout de quelques minutes de marches, arrivèrent dans une petite zone boisée.
- On appelle cet endroit « les bois Brumeux », car il y a souvent de la brume.
- Sans blague ? marmonna l’apprenti. Si tu ne me l’avait pas dit, je ne l’aurais jamais deviné.
Écaille du Lézard ignora sa remarque et continua sa marche vers l’est. Ils quittèrent bientôt les bois Brumeux et se retrouvèrent à nouveau dans la plaine au sol rocheux, qui recouvrait plus de trois quarts du territoire.
- Ce que tu vois là bas, ce sont des rochers.
- Sans blague, répéta l’apprenti en grommelant.
- Mais ce ne sont pas n’importe quels rochers: ils marquent la limite du territoire du Clan du Feu. Derrière se trouvent les terres du Clan de l’Air. Tu ne dois pas y aller.
- Sans blague, cracha pour la troisième fois Nuage de Braise. C’est dommage, je traverserai bien la frontière pour le plaisir de me faire arracher la fourrure par les guerriers du Clan de l’Air, ajouta t-il, ironique.
- Et si on allait voir le volcan, maintenant ? proposa patiemment la femelle noire et blanche.
- Ah, enfin une bonne idée ! s’exclama l’apprenti.
Les deux chats firent demi-tour et se dirigèrent vers le volcan. Une odeur de peur saisit soudain Nuage de Braise à la gorge. Il se retourna, et vit qu’Écaille du Lézard hésitait.
- Ne me dis pas que tu as peur de grimper ? Tous les guerriers du Clan du Feu savent escalader les rochers, non ?
- Bien sur, lacha son mentor d’une voix tremblante. Bien sur.
Nuage de Braise passa en premier, cherchant au fur et à mesure des prises pour grimper le long de la pente rocheuse.
« Je vais aller au sommet d’un volcan ! » songea le matou, tout fier.
Après cet exploit, les autres ne le prendraient plus pour un moins que rien, un « tête dans les nuages ».
Les deux chats grimpèrent quelques minutes encore, puis Écaille de Lézard ordonna une pause.
- T’es déjà fatiguée ? se moqua Nuage de Braise.
La femelle au poil bicolore inspira longuement, puis lâcha:
- J’ai… J’ai le vertige.
- Hein !? Mais c’est impossible ! Comment fais tu pour grimper au sommet du volcan, alors ?
- Je n’y grimpe jamais. Pour attraper des chauves souris, je vais chasser dans les galeries souterraines au pied du volcan. Ce vertige, ça ne me pénalise pas vraiment au final, tu sais.
- M’en fiche ! J’irai au sommet de ce volcan, avec ou sans toi, cracha l’apprenti.
Et il reprit sa marche sans attendre l’avis de son mentor. Cette dernière, se rendant compte qu’il était inutile de protester, tenta de rattraper son apprenti. Elle ne vit pas que la pierre ou elle posa la patte n’était pas stable…

Nuage de Braise se retourna en sursaut en entendant un cri déchirant derrière lui. Écaille du Lézard dévalait en roulant la pente qu’ils venaient de monter. Elle roulait, roulait, roulait, hurlant de douleur à chaque fois qu’elle se cognait violemment contre un rocher se trouvant sur sa route. Nuage de Braise ne savait pas ce qu’il devait faire, ainsi se contenta t-il de regarder, impuissant, son mentor roulant comme un vulgaire cailloux jusqu’au bas de la pente.
Il finit par se décider à descendre prudemment la pente à son tour, faisant attention aux rochers ou il mettait ses pattes.
« Quel gâchis… On était presque arrivés au sommet ! » songea t-il, rageur.
Une fois de retour sur les rocs brulants de la plaine Rocheuse, il retrouva son mentor couchée sur le flanc, étendue dans une mare de sang. L’une de ses pattes était complètement tordue, comme si elle était brisée net; et d’autres endroits de son corps étaient salement amochés. En retournant le corps du bout de la patte, Nuage de Braise déglutit: au niveau du front, la tête d’Écaille du Lézard s’était… Ouverte. Du sang s’écoulait, plus abondant que jamais. Les yeux habituellement verts de la femelle étaient vitreux.
Retenant une envie de vomir, le jeune mâle s’élança en direction du camp, suivant le chemin qu’il avait emprunté à l’allé.

Haletant, il déboula dans le camp en criant:
- Écaille du Lézard est tombée !
Aussitôt, des guerriers virent à sa rencontre.
- Comment est-elle tombée ?
- Ou est-elle ?
- Elle est encore en vie ?
Nuage de Braise feula pour faire cesser le flot de questions.
- Elle est au pied du volcan, entre le bois des Brumes et la frontière du Clan de l’Air. Elle a fait une très grosse chute, et…
Il ne put finir sa phrase. Les images de la tête ensanglantée de la chatte le hantait… Il fila se réfugier dans sa tanière en laissant échapper un gémissement.
Nuage de Braise ouvrit les yeux. Il comprit qu’il avait fini par s'endormir.
Le jeune mâle sortit de sa tanière et aperçu le corps inerte de son mentor au centre du camp. La plupart des guerriers étaient rassemblés près d’elle pour la veiller.
L’apprenti ne se dirigea pas vers la défunt. Il préféra marcher jusqu’au tas de gibier, ou il se choisit une pièce de viande.
Il allait commencer à manger, quand une apprentie du Clan s’approcha de lui d’un air curieux, bientôt suivie par deux autres jeunes chats.
- Tu n’es pas triste que ton mentor soit morte ?
- Non, lâcha Nuage de Braise en prenant une première bouchée de sa chauve-souris.
- Comment ça ?! s’exclama un autre apprenti.
- Je ne l’aimais pas, répondit tranquillement le jeune mâle gris, la bouche pleine.
Les trois matous poussèrent un cri stupéfait.
- Comment peux-tu dire ça de ton mentor ? cracha la première femelle.
- Ce n’est plus mon mentor ! s’énerva Nuage de Braise. Tu m’as posé une question, je t’ai répondu: je ne suis pas triste. Maintenant, fiche moi la paix !
Les jeunes apprentis s’éloignèrent en hâte, murmurant entre eux.
- Comment peut-il dire des choses pareilles ?
- Il est vraiment bizarre !
- Moi, je ne m’approche plus de lui…
Nuage de Braise les regarda s’éloigner en grondant, frustré.
Ce jour là, il apprit qu’il vaut mieux parfois éviter de dire ce que l’on pense vraiment. Il se promit de ne plus exprimer ses avis.

Nuage de Braise continua son apprentissage avec le nouveau mentor qui lui avait été attribué, Plume Cendrée. Le jeune apprenti adorait la femelle, et tous deux s’entendaient très bien.


- A partir de ce jour, Nuage de Braise, je te donne le nom de Patte de Braise. Le Clan Céleste rend hommage à ton agilité et à ton talent de combattant.
Le jeune guerrier lécha l’épaule de son meneur, puis se tourna vers l’assemblée. Quelques guerriers marmonnèrent son nouveau nom sans grand enthousiasme. Seul Plume Cendrée hurlait.
- Patte de Braise ! Patte de Braise !
Patte de Braise posa sur la femelle écaille un regard indéchiffrable. Mais l’ancien mentor sut y déchiffrer de la douceur et beaucoup, beaucoup de reconnaissance.


Patte de Braise finit par devenir un minimum sociable. Il ne disait pas encore bonjour à ses camarades, mais il lui arrivait, lorsqu’il était de bonne humeur, de les saluer d’un bref signe de tête.
Il ne parlait pas beaucoup. Sa seule amie et confidente restait Plume Cendrée. Ils étaient si proches que certains guerriers pensaient qu’ils allaient bientôt annoncer leur union. Mais Patte de Braise et Plume Cendrée étaient seulement de très proches amis.

Mais cette amitié bascula lorsqu’Étoile du Volcan annonça qu’ils allaient attaquer le camp du Clan de l’Eau.
- Une terrible épidémie court parmi nous. Je vous rappelle que deux de nos anciens sont morts à cause de cette maladie. Maladie qui provient des chauves souris: il nous faut donc trouver un autre gibier le temps que l’épidémie disparaisse. Mais nous savons tous que notre territoire, aride et sec, n’habite rien d’autre que quelques lézards.
- Nous n’avons qu’à pêcher ! suggéra un guerrier au pelage noir. La rivière marquant la frontière avec le Clan de l’Eau en regorge.
- Tu es fou ! cracha une femelle. Seul les guerriers du Clan de l’Eau mangent des poissons. Et puis nous ne savons pas pêcher.
- Mais ils mangent du poisson toute l’année, et ne subissent ni épidémies, ni famines, insista le mâle noir.
- Ca ne plairait pas au Clan de l’Eau si on pêchait dans leur rivière, marmonna Étoile du Volcan en fronçant le museau. Et Pluie d’Étincelles à raison: nous ne savons pas pêcher.
- De toute façon, les poissons ont un gout bien trop étrange, lâcha un autre guerrier.
- Non ! Nous devons prendre une autre décision. Nous pourrions attaquer le Clan de l’Eau et leur demander de nous céder une bande de territoire. Par exemple, la bande de territoire au dessus de la falaise. Cette dernière marquerait alors la nouvelle frontière.
- Mais le Clan de l’Eau ne pourra plus avoir accès à la rivière, rappela Plume Cendrée. Ils refuseront à coup sur.
- Il leur restera le lac, qui habite plus de poissons encore que la rivière, gronda Étoile du Volcan. Et s’ils refusent, alors nous emploieront la force !
- Ce n’est pas une bonne idée, insista Plume Cendrée. Regarde-nous, Étoile du Volcan: nous ne sommes pas en états de nous battre. Nous sommes tous maigres et un quart d’entre nous sont malades.
- Peu importe ! cracha le meneur. Nous les vaincrons, d’une manière ou d’une autre. Le Clan du Feu obtient toujours ce qu’il veut !
Ses guerriers l'acclamèrent bruyamment.

Debouts au centre du camp du Clan de l'Eau, les deux meneurs se faisaient face.
- Te céder une partie de notre territoire ? Jamais ! feula Étoile de Givre, le chef du Clan de l'Eau.
- Nous t'avions laisser une chance d'éviter de faire couler le sang, cracha Étoile du Volcan. Clan du Feu, à l'attaque !
Aussitôt, les guerriers se jetèrent les uns sur les autres en feulant. Patte de Braise bondit sur une minette au poil brun tigré et lui griffa sauvagement le flanc. La guerrière se dégagea en hurlant et fila. Patte de Braise crut un moment qu'elle s'enfuyait, puis il vit qu'elle s'attaquait à un autre guerrier du Feu.
Ils sont coriaces... comprit Patte de Braise.
Une boule de poils grise lui tomba sur le dos. La guerrière ennemie, poussant un feulement de triomphe, cloua Patte de Braise au sol. Mais ce dernier, plus gros et plus fort, n'eut aucun mal à se dégager et cloua à son tour son adversaire au sol avant de lui lacérer le ventre.
Il sentit soudain quelque chose de froid s'abattre sur son dos. Un guerrier noir et blanc venait de lui lancer une boule de neige.
- Eh, toi ! Laisse Goutte de Pluie tranquille !
Le guerrier du Clan du Feu relâcha sa proie et se jeta sur le matou ennemi en hurlant. Il lui mordit la patte et, bien qu'il reçu un coup de griffe qui lui entailla l'oreille, Patte de Braise ne lâcha pas prise. Il sentit alors quelque chose de froid s'enrouler autour de lui, et s'immobilisa peu à peu, lâchant la patte de son adversaire.
Oh non ! Il est en train d'utiliser le pouvoir du bloc de glace !
Plume Cendrée lui avait appris comment se débarrasser du bloc de glace. Il devait réagir, et vite ! En quelques secondes, il serait immobilisé et ne pourrait plus bouger pendant une dizaine de minutes.
Patte de Braise se secoua de toutes ses forces et remua ses pattes. Peu à peu, il sentit la sensation de froid diminuer, et put à nouveau bouger tous les membres de son corps.
Ça a marché !
Retrouvant peu à peu ses esprits, il chercha le mâle noir et blanc du regard. Ce dernier était parti attaquer Étoile du Volcan, accompagné d'un autre guerrier de l'Eau.
Patte de Braise fondit sur le matou bicolore en crachant. Son ennemi se retourna, surpris.
- Je croyais t'avoir gelé, toi ?!
Pour toute réponse, Patte de Braise lui asséna un coup violent à la tempe. Son adversaire feula et s'enfuit... pour se jeter sur un autre guerrier du Feu.
Décidément, ils n'abandonnent rien, ceux là ! songea le mâle gris en remuant la queue.
Il sentit soudain une vive douleur lui transpercer le flanc. Un gros mâle gris sombre se tenait devant lui.
- On va vous faire payer votre visite ! cracha t-il en le frappant à nouveau. Vous allez repartir chez vous la queue entre les pattes !
Patte de Braise recula, sonné. Ce mâle paraissait énorme... bien trop fort pour lui.
Il tenta de le griffer, mais sa patte s's'abattit dans le vide. Il reçu en échange un nouveau coup de griffe, au museau cette fois. Patte de Braise recula de nouveau. Il n'avait aucune chance de le vaincre...
Une boule de poils écaille bondit soudain à ses côtés. Plume Cendrée s'écria:
- Viens m'aider, Patte de Braise !
Ensemble, les deux guerriers du Feu assénèrent une pluie de coups au gros mâle. Mais ce dernier rendait coup pour coup, et Patte de Braise aperçut, du coin de l'oeil, que Plume Cendrée faiblissait. Il se rappelait alors que son mentor n'était plus toute jeune... La vieillesse l'avait sûrement affaiblie.
- Vous n'échapperez pas à Plume d'Ouragan ! cracha le mâle ennemi. Rendez-vous !
- Dans tes rêves, rétorqua Patte de Braise en le frappant à l'épaule.
Plume Cendrée tenta de s'éclipser pour prendre Plume d'Ouragan par derrière, mais ce dernier la remarqua et abattit sa grosse patte sur la nuque de la vieille guerrière.
Le corps de l'ancienne mentor de Patte de Braise roula sur le côté, inerte.
Alors la rage s'empara de Patte de Braise. Aveuglé par la colère, il poussa un cri proche du rugissement, et bondit sur le dos du matou.
- Tu l'as tué ! hurla t-il. Tu as tué Plume Cendrée !
Il cracha une longue flamme qui brûla le dos du matou. Plume d'Ouragan hurla tandis que son pelage crépitait sous la chaleur. Il se laissa tomber sur le dos, et Patte de Braise bondit sur le côté juste à temps.
Les deux mâles se faisaient face, à présent. Le regard glacé et plein de haine que décocha Patte de Braise à Plume d'Ouragan laissa ce dernier totalement indifférent.
- Je t'avais pourtant dit qu'on vous ferai payer votre visite, lâch calmement le grand mâle sombre. Le Clan de l'Eau tient toujours ses promesses.
- Moi aussi, je vais te faire payer la mort de Plume Cendrée, gronda Patte de Braise.
Il faucha soudainement son ennemi. Le colosse s'écroula par terre et n'eu pas le temps de se relever: Patte de Braise était déjà au dessus de lui, une patte sur sa nuque.
Le regard bleu glace de Plume d'Ouragan se teinta de peur, l'espace d'un instant si bref que Patte de Braise se demanda s'il n'avait pas rêvé.
- Tu te crois capable de me tuer ? gronda le grand mâle.
Patte de Braise ne prit même pas la peine de répondre. Je vais lui faire payer ce qu'il a fait à Plume Cendrée !
Il enfonça peu à peu ses griffes dans la gorge de son adversaire. Le sang gicla, Plume d'Ouragan cria. Sa voix s'enroua et il finit par cracher du sang. Les griffes de Patte de Braise n'étaient plus qu'à quelques millimètres de la jugulaire du matou. Un simple coup de patte, et s'en était fini de lui.
Patte de Brause inspira... et sentit alors des griffes s'enfoncer dans ses flancs.
- Ne fais pas ça ! hurla une voix derrière lui.
Furieux, le mâle au poil cendré fit volte face et se retrouva nez à nez avec la femelle qu'il avait fait fuir quelques minutes auparavant, Goutte de Pluie.
- Ne fais pas ça, répéta la guerrière. Tu n'as pas besoin de tuer pour gagner. Laisse-le, à présent...
- Laisse moi ! feula Patte de Braise en la repoussant brutalement.
- Clan du Feu, retraite ! s'écria alors Étoile du Volcan.
En tournant la tête, il s'aperçut que son meneur était maintenu par un guerrier noir qui avait posé une patte sur sa gorge. Le matou le relâcha, et Étoile du Volcan se précipita vers la sortie du camp.
- Rentre chez toi, maintenant ! feula Goutte de Pluie en griffant à nouveau Patte de Braise.
Ce dernier, furieux, abandonna sa proie et rejoint ses camarades. Quatre guerriers adverses les escortèrent jusqu'à la frontière. De retour sur son territoire, Patte de Braise fulmina: il n'avait pas réussi à tuer Plume d'Ouragan, qui était pourtant à sa merci totale...
Mais je n'en ai pas fini avec lui.
Il se jura que, d'une manière ou d'une autre, il tuerait Plume d'Ouragan. Il vengerait Plume Cendrée, la seule femelle qu'il ai jamais aimé.
INFORMATIONS

NOM: Petite Braise - Nuage de Braise - Patte de Braise - Étoile de Braise.
ÂGE: 41 lunes
SEXE: Mâle.
ESPÈCE: Chat.
GROUPE: Clan du Feu.
RANG: Guerrier.
Codes par Arrogant Mischief sur Epicode


-  K I T  -



Code:
[img]http://img15.hostingpics.net/pics/559028PattedeBraise.png[/img]



Code:
http://img15.hostingpics.net/pics/271798AvatarPattedeBraise.png

...................................................................


















Merci Goutti ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewarofelements.forumactif.org
 
Patte de Braise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» L' arrivé de patte de jaguar [ 2ème partie ]
» PINUP X CANICHE FEMELLE 10 ANS LA PATTE DE L'ESPOIR
» catty, patte de velours
» Patte de Chocolat ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The War of Elements :: ESPACE MEMBRES :: PRÉSENTATIONS :: PRÉDÉFINIS :: CLAN DU FEU-
Sauter vers: