AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Étoile des Neiges
» Chef du Clan de l'Eau ∞ Fonda Feuillou
avatar

» Doubles comptes : Feuille de Menthe | Arc-en-Ciel | Flamme Rousse | As de Trèfle | Aile de Geai | Foudre
» Messages : 1899
» Étoiles : 57

MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   Mer 2 Mar - 21:44

[Désolé du retard o/]


Étoile des Neiges entendit à peine Patte de Braise, un mâle ennemi, murmurer que « cette assassine méritait qu'on lui retire une vie pour lui faire payer ce crime ».
Son attention était surtout fixée sur une silhouette familière, grise et blanche aux yeux émeraudes. Plume de Colombe s'avançait vers elle, le regard emplit de rage.
Étoile des Neiges, immobile, ne bougea pas d'un poil lorsque la guérisseuse se positionna en face d'elle, légèrement décalée de façon à coller son museau contre celui de Flocon d'Azur. Le guerrier gris sortit les griffes, son pelage se hérissa d'un coup. Étoile des Neiges était certaine qu'il allait sauter à la gorge de la vieille femelle, cependant il resta immobile, au grand étonnement de la meneuse.

- Je t'interdis de déshonorer encore une seule fois le souvenir d'Etoile de Flamme en parlant de ce filet d'eau. Je me fiche complètement de savoir à qui est la rivière, rien ne m'empêchera d'y boire. Je continuerai de m'abreuver la-bas, pour préserver le souvenir de la meneuse qui fut pour moi une amie, une confidente. Il y avait plus de courage dans un seul de ses poils que dans tous vos cœurs réunis.

Flocon d'Azur retroussa les babines, dévoilant une rangée de crocs blancs et tranchants. Pourtant il ne bougea pas d'une griffe.
Le regard froid de la guérisseuse se posa sur Étoile des Neiges, néanmoins celle-ci n'eut aucune réaction. Maintenant qu'elle n'était plus dans le feu du combat, plusieurs pensées et questions se bousculaient dans sa tête. Étoile de Flamme était jeune, elle était arrivée à la tête du Clan du Feu quelques lunes avant qu'Étoile des Neiges ne devienne chef. La rouquine était à peine plus âgée qu'elle. Comment avait-elle put perdre toutes ses vies en une douzaine de lunes à peine ?

La voix glaciale de son interlocutrice la ramena au présent. La tension était palpable et lui hérissait les poils de la nuque, pourtant la chef gardait les griffes rentrées. Même si Plume de Colombe l'attaquait, elle ne se sentait pas le courage de la repousser. Trop de sang à déjà coulé aujourd'hui. Levant légèrement les yeux vers le ciel, elle réalisa qu'il se teintait de rose. Depuis combien de temps les Clans se battaient-ils ? Une heure, peut être plus ?

- Le Clan de l'Eau m'a déçu. Surtout toi, Étoile des Neiges, pour avoir tué Etoile de Flamme. Et toi, Flocon d'Azur, pour avoir cru qu'avoir gagné cette guerre allait changer quelque chose au fait qu'on ne reverra plus jamais le chat le plus loyal de la forêt. Je ne veux plus jamais avoir quelque chose à voir avec votre clan de félons.

Reprenant peu à peu ses esprits, Étoile des Neiges écarta Flocon d'Azur d'un coup d'épaule. Le guerrier gronda et faillit répliquer, mais le regard froid de sa meneuse l'en dissuada.
La chatte blanche se planta devant Plume de Colombe, les griffes toujours rentrées.

- Ce qui s'est passé aujourd'hui n'est pas la faute du Clan de l'Eau. Je refuse qu'il soit considéré comme un Clan de meurtiers et ce, par ma faute.

De légers murmures parcoururent la foule de félins. Ils ne se dévisageaient plus en feulant, néanmoins la tension ne paraissait pas être retombée pour autant, comme pouvaient en témoigner l'échine toujours hérissée des guerriers. Les regards étaient tournés vers les deux félines.
Étoile des Neiges devait faire passer l'honneur de son Clan avant le sien. Il le fallait.
Elle haussa le ton.

- Car ce qu'il vient de se passer est de mon entière responsabilité. Étoile de Flamme est morte sous mes griffes, pas sous celles de mon Clan tout entier.

Des murmures d'encouragement parcoururent ses guerriers. Revigorée, la meneuse se rendit cependant compte que certains des félins de l'Eau la regardaient d'une autre façon. Une nouvelle lueur brillait dans leur regard. De la... méfiance ? La chef frissonna légèrement. Plus encore que les représailles du Clan du Feu, elle craignait d'avoir perdu la confiance des siens.
Son regard croisa celui d'Aile Céleste, qui lui donna le courage de poursuivre d'un léger signe de tête, presque imperceptible.
Étoile des Neiges reporta son attention sur celle qui se tenait en face d'elle.

- Toi même, Plume de Colombe, toi qui pourtant me déteste, devrais savoir que je suis incapable de tuer un chat de sans-froid. Encore moins un chef de Clan. Le code de l'Île, elle s'adressait cette fois aux deux Clans, nous enseigne qu'il n'y a pas besoin de tuer pour vaincre. Qu'il n'y a pas besoin de vaincre pour être un grand guerrier. Alors pourquoi, pourquoi aurais-je tué Étoile de Flamme ? Cela n'a fait que m'attirer des ennuis, j'en suis bien consciente. Alors pourquoi l'aurais-je tué volontairement ?

Elle fit une légère pause. Certains guerriers adverses semblaient songeurs, mais la plupart restaient hostiles. Elle repéra facilement le pelage flamboyant de Flamme Rousse, qui fixait sur elle un regard assassin. Elle croisa également le regard bleu de Feuille de Menthe qui, pour une fois, semblait sérieuse. Une expression inhabituellement grave figurait sur son visage.

- Que vous le vouliez ou non, poursuivit la chef, que vous le croyez ou non, c'était un accident. La mort d'Étoile de Flamme était accidentelle. Je tiens à préciser que je ne savais pas non plus qu'elle en était déjà - elle appuya sur ce mot - à sa dernière vie.

Elle se tourna enfin vers Plume de Colombe, et enchaîna d'un ton plus bas:

- Tu as raison, Plume de Colombe. Étoile de Flamme ne méritait pas de mourir. J'ignore comment elle a pu perdre ses vies aussi rapidement, mais ce que je sais, c'est qu'elle était trop jeune pour partir.

...................................................................


















Merci Goutti ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewarofelements.forumactif.org
Charbon Ardent
» Lieutenant du Clan du Feu
avatar

» Doubles comptes : Neptune [Subalterne/Louve/Cristal]
» Messages : 243
» Étoiles : 25

MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   Sam 2 Avr - 17:08




"La rivière sera à nous!" - Feat. Fire & Water
~ La furie guerrière se déchaînait, remuant la poussière de ces terres arides ~


Je prenais l'avantage sur une énième guerrière du Clan de l'Eau. Le sang battait à mes tempes, la rage qui m'habitait était enfin libérée après des lunes de retenue. Je me bridais sans cesse pour ne pas blesser mes camarades, mes faux-frères, mes quelques amis et surtout ma fille au quotidien, mais le feu étouffé trop longtemps brûle toute forme de vie sur son passage tant il est ardent au moment de la bataille. J'étais enfin moi-même. Plus question d'avoir peur de faire du mal. Je devais faire du mal. Et cette guerrière, qui était plaqué au sol par mes pattes puissantes n'en menait pas large. Elle aussi, devait la sentir, cette colère ancestrale qui coulait dans mes veines à la place du sang de tout mortel. Peu m'importait son nom, je devais juste la faire abdiquer. J'allais lui donner un ultime coup pour la faire fuir, lorsqu'une masse me força à ployer sous sa force. Quel félin était assez lâche pour tenter pareille embuscade? Quel guerrier du Clan de l'Eau n'oserait pas m'attaquer en face? Etoile des Neiges, bien entendu. Il n'y avait qu'elle, pour pourfendre l'honneur de son glorieux clan. Ma proie me fila entre les pattes, rejoignant la sortie du camp. C'était toujours une de moins. Je reportai mon attention sur la meneuse immaculée, qui me tenait fermement contre le sol poussiéreux. Je la foudroyais du regard durement, les babines retroussées et les crocs découverts. Plus je la regardais, et plus la haine que je lui vouait était ardente. Oui, ardente, tel était le mot. Je réprimai un frisson lorsqu'elle passa ses griffes sur mon épaule, avant de murmurer tout près de mon oreille:

"Cette attaque n'a rien de fourbe, mon chaton. Ce n'est qu'une bataille comme les autres, qu'un passage éclair dans notre vie, parmi tous les combats que nous avons déjà vécus et les prochains à venir. Étoile de Flamme a voulu jouer les durs, elle n'a pas été raisonnable. N'est ce pas sa faute, après tout, si cette bataille a lieu en ce moment même ? Nous étions venus en paix, mais ta chef a tout gâché."

Mes crocs se serrèrent un peu plus devant cette insulte. Comment? Elle insinuait que nous étions en faute, nous? Alors que c'était elle qui avait déclaré les hostilités? Je sortis les griffes par réflexe, n'agissant néanmoins pas en voyant qu'elle ouvrit de nouveau la gueule pour prononcer ces quelques mots, hypocrite qu'elle était devenue:

"Si tu veux que le sang cesse de couler, tu n'as qu'à demander le retrait à Étoile de Flamme. Nous repartirons chez nous sans faire plus de dégâts. Mais le Clan du Feu est-il si faible, au point de perdre un combat ayant lieu dans leur propre camp?"

"Jamais! C'est ton sang qui coulera pour cet affront!" grondai-je comme la bête féroce que j'étais redevenue.

Alors que j'allais lui donner un coup de griffe bien placé pour me dégager, Etoile des Neiges me lâcha d'elle même, se décalant de quelques pas sous la puissance d'un choc... Qui m'avait volé mon adversaire? Je me relevai lentement, un peu sonné cependant, lorsque je vis un éclair roux me dépasser, pour se poster devant Etoile des Neiges. Etoile de Flamme la défiait à présent, sans mon consentement... Mon museau se froissa en songeant qu'elle allait la tuer à ma place, et je fis un pas en avant pour, ne serait-ce que l'aider à l'achever. Mais je dus me résigner lorsqu'une douleur lancinante se propagea dans ma patte arrière droite. Et mince, je ne l'avais pas vu venir, celle-là... Je fus obligé de reprendre mon souffle quelques instants, histoire de ne plus voir trouble. Etait-ce la faute à la haine qui me dévorait ou à la douleur? Les deux, sûrement. Alors que je tentais de me stabiliser, une épaule bienveillante m'aida à tenir correctement sur mes pattes, ce qui me permis de reprendre mes esprits. Je tressaillis lorsque je sentis que l'on me léchait la joue. Je n'étais pas habitué à ce genre de marque d'affection. Je n'étais pas habitué à en donner, et encore moins à en recevoir. Les poils de mon échine se hérissèrent quelques peu à cause de la surprise, et je m'écartai quelques peu, maladroit car gêné. Je croisai alors le regard de Mélopée Angélique sans rien dire, et elle me demanda d'un air sympathique:

"Prêt à reprendre? Si ça te dit son combatte ensemble?"

Mon énergie retrouvée et le trouble chassé, je hochai vigoureusement la tête. Le regard déterminé, je lui adressai un vague sourire en coin avant de lui répondre simplement, avec force:

"Et comment! C'est reparti!"

Je m'élançai donc de nouveau dans la bataille, au milieu des cris déchirants et du sang qui giclait, définition de la Forêt Sombre en ce bas-monde. Les coups pleuvaient, des matous fuyaient régulièrement, mais je n'avais pas peur. Je n'avais jamais eu peur au coeur du combat, j'étais presque heureux de me battre, d'être moi-même sans contrefaçon. Je n'étais plus seul non plus, je savais que Mélopée Angélique n'était pas loin dans ce fracas assourdissant, je sentais sa présence à chaque instant. Je pris un autre adversaire en chasse, aléatoirement, ne m'éloignant pas trop des deux meneuses. Un mauvais pressentiment m'animait, au milieu de cet océan de rage. Mais je ne m'en préoccupais pas, me livrant corps et âme à ce combat. Le désir secret de tuer mon père, Patte Embrumée, me donnait envie de m'acharner sur ce guerrier du clan de l'eau, pour que je puisse enfin le retrouver au plus vite. Néanmoins, je tus cette envie qui résonnait en moi; je ne pouvais pas abandonner ma camarade. Pas maintenant.

Je me rendis soudain compte qu'il n'y avait plus de félins qui se battaient autour de moi, après avoir fait fuir un dernier guerrier du Clan de l'Eau. Balayant le champ de bataille du regard, je remarquai un grand attroupement non loin... Je me raidis lorsque je me souvins que c'était le lieu où se déroulait le combat entre les deux meneuses. Je me précipitai donc vers la foule compacte, me frayant un chemin à coups d'épaules. Les dents serrées, je ne les voyais pas encore, mais je pus entendre des bribes de leur conversation:

"Ce n'est pas... toi qui... va m'apprendre le rôle de chef. Tu es... incapable de... m'arracher une vie" articula difficilement Etoile de Flamme.

Mon coeur se serra en songeant qu'elle pourrait perdre son ultime vie en ce jour. Je ne voulais pas, je ne pouvais pas le concevoir. Je m'inquiétais davantage pour moi que pour elle. En devenant le chef de ce clan que je haïssais, je m'y enchaînerais jusqu'à ma mort. Je m'engagerais à le défendre durant neuf longues vies, et cela me tuerait à petits feux. J'étais bien trop instable pour mener le Clan du Feu à la prospérité, beaucoup trop impulsif! Et, par dessus toute autre chose, je ne pourrais pas offrir le bonheur à ma fille, et assurer celui de mon frère. Je sentais les larmes monter à mesure que la panique prenait le dessus. Néanmoins, je demeurais impassible aux yeux de tous, gardant ma fierté malgré le sang qui s'écoulait de mes diverses blessures. La souffrance physique n'était rien comparée à celle qui rongeait mon âme.

Je parvins enfin à les apercevoir, plus que quelques mètres et je serais au premières loges. Les autres n'osaient pas s'approcher davantage, mais la témérité me fit avancer de quelques pas de plus. Le soleil brûlait ma fourrure charbonneuses, et tous mes sens étaient tournés vers la scène qui se déroulait juste devant moi. Etoile de Flamme, piégée sous le poids de l'imposante et cruelle Etoile des Neiges, respirait à peine. Je n'avais qu'une envie: interrompre cette folie. Cependant, je compris bien assez vite que je n'en avais pas le pouvoir. Je demeurais donc là, l'air indéchiffrable, spectateur de ce combat mémorable. Ces deux rivales éternelles, ces deux amies, ces deux ennemies, allaient régler ici et maintenant leurs comptes personnels. C'était la conclusion d'une histoire dont le préambule avait bien trop duré. La réponse de la meneuse du Clan de l'Eau me fit tressaillir, chaque mot rythmant les rapides battements de mon coeur:

"Ah oui, tu crois ça? Je pensais que tu me connaissais mieux que cela. Tu es pathétique, Étoile de Flamme."

Quelque chose me frappa à cet instant. Alors que la patte d'Etoile des Neiges se levait, toutes griffes sorties, c'est son regard qui attira toute mon attention. Je me figeai devant la force qui l'animait. La rage à l'état pur. Cette même rage qui me consumait à chaque instant. N'étais-je pas le seul en ce monde à subir cette colère ancestrale? Je compris alors. Si Etoile des Neiges pouvait mener un clan avec cette rage en elle, alors j'en étais aussi bien capable. J'étais même bien plus apte qu'elle pour cette tâche. Car je la retenais, contrairement à elle. Je souffrais, mais je me bridais pour ne pas faire souffrir mes proches. Là était ma véritable force d'esprit. Là était ma différence après cette femelle perfide. Tous mes guerriers se jetèrent sur elle. J'admirais leur bravoure, mais rien ne pouvais arrêter la rage d'Etoile des Neiges. C'était trop tard. J'étais resté immobile, le regard perdu dans le vide. Mon coeur l'avait accepté bien avant que je n'entende crier un de combattants de mon clan:

"Étoile de Flamme est morte!"

Un calme assourdissant suivit cette horrible nouvelle. Etoile des Neiges devait se justifier auprès des accusations virulentes de mes guerriers. Je la laissais se dépatouiller, ramer pour trouver un sens à la rage soudaine qui avait fait d'elle une machine à tuer. Elle pouvait toujours essayer: j'étais bien placé pour savoir qu'il n'y en avait pas. Je n'entrouvris pas même la gueule pour mêler ma voix à celles de mes camarades. L'air calme et assuré, je m'approchai lentement de la carcasse sans vie d'Etoile de Flamme. Sous les faibles rayons du soleil, sa fourrure de feu luisait encore, bien que plus terne. Je m'assis pour poser une patte massive mais délicate sur son épaule ensanglantée, me recueillant quelques instants. Je tâcherai de ne pas te décevoir. Je tâcherai de faire en sorte que ta mort n'ait pas été vaine. me promis-je à moi-même. Deux phrases m'interpellèrent dans ma litanie:

"Rappelle tes guerriers immédiatement ! Quittez ce camp, et n'y remettez jamais les pattes." asséna Flamme Rousse.

Comme revigoré, je me levai alors énergiquement, ignorant mes nombreuses blessures pour me diriger vers ce guerrier. Arrivé à sa hauteur, je lui jetai un regard qui lui intimait le silence. Ce n'était pas à lui de donner ces ordres, ce n'était pas à lui de prendre cette décision. Non, elle me revenait, à moi. Je posai mon regard enflammé sur Flocon d'Azur, qui se positionna près de sa meneuse pour prendre la parole à la manière de Flamme Rousse:

"Nous avons gagnés, feula-t-il,la rivière est à nous."

Alors que j'allais lui donner la réplique, Plume de Colombe s'approcha de lui, collant son museau au sien. Je demeurais en retrait, laissant avec un grand respect la guérisseuse s'exprimer, condamnant néanmoins ce guerrier adverse d'un regard dur:

"Je t'interdis de déshonorer encore une seule fois le souvenir d'Etoile de Flamme en parlant de ce filet d'eau. Je me fiche complètement de savoir à qui est la rivière, rien ne m'empêchera d'y boire. Je continuerai de m'abreuver la-bas, pour préserver le souvenir de la meneuse qui fut pour moi une amie, une confidente. Il y avait plus de courage dans un seul de ses poils que dans tous vos cœurs réunis. Le Clan de l'Eau m'a déçu. Surtout toi, Étoile des Neiges, pour avoir tué Etoile de Flamme. Et toi, Flocon d'Azur, pour avoir cru qu'avoir gagné cette guerre allait changer quelque chose au fait qu'on ne reverra plus jamais le chat le plus loyal de la forêt. Je ne veux plus jamais avoir quelque chose à voir avec votre clan de félons."

Je hochai lentement la tête, griffes rentrées, à présent. La force de mon regard avait remplacé ma force physique. Alors que Plume de Colombe allait se retirer pour rendre un dernier hommage à la meneuse défunte, Etoile des Neiges s'avança vers elle à pattes de velours, à mon grand étonnement. Un peu en avant par rapport à mes camarades de clan, mes prunelles étaient rivées sur la chatte immaculée, dont la rage était partie en fumée:

"Ce qui s'est passé aujourd'hui n'est pas la faute du Clan de l'Eau. Je refuse qu'il soit considéré comme un Clan de meurtriers et ce, par ma faute. Car ce qu'il vient de se passer est de mon entière responsabilité. Étoile de Flamme est morte sous mes griffes, pas sous celles de mon Clan tout entier."

Il fallait croire qu'Etoile des Neiges n'avait pas totalement perdu la raison. Elle était bel et bien consciente qu'elle était la seule fautive, qu'elle seule était l'assassine. Et qu'il fallait assumer les conséquences de sa rage, car elle faisait partie d'elle-même. Elle ne pouvait se dérober après pareil acte. Je ne la laisserai pas s'en sortir à si bon terme. Je finis néanmoins de l'écouter, bien que mon sang recommençait à bouillir dans mes veines, et la flamme de mon regard, à devenir plus ardente qu'auparavant. Je plissai mes yeux, profondément attentif à ce qu'elle allait dire ensuite:

Toi même, Plume de Colombe, toi qui pourtant me déteste, devrais savoir que je suis incapable de tuer un chat de sans-froid. Encore moins un chef de Clan. Le code de l'Île, nous enseigne qu'il n'y a pas besoin de tuer pour vaincre. Qu'il n'y a pas besoin de vaincre pour être un grand guerrier. Alors pourquoi, pourquoi aurais-je tué Étoile de Flamme? Cela n'a fait que m'attirer des ennuis, j'en suis bien consciente. Alors pourquoi l'aurais-je tué volontairement?

Parce que tu n'as pas su contenir ta rage... C'est ta faute. Il va falloir que tu l'acceptes, tu n'as pas le choix. me retins-je de dire, fronçant le museau. Elle voulait qu'on la pardonne, et au nom de quoi? De ses actes passés? Seul le présent comptait, pour construire l'avenir. Elle n'arriverait pas à me duper moi avec ces belles paroles et, à en voir l'expression toujours hostile de mes guerriers, je n'étais pas le seul. Quant au Clan de l'Eau, on pouvait apercevoir de la méfiance dans leurs regards... Etoile des Neiges avait tout perdu, dans cette bataille.

"Que vous le vouliez ou non, que vous le croyez ou non, c'était un accident. La mort d'Étoile de Flamme était accidentelle. Je tiens à préciser que je ne savais pas non plus qu'elle en était déjà à sa dernière vie."

Un silence pesant revint s'abattre sur les troupes des deux clans, après un simple murmure d'Etoile des Neiges. Je fis alors un pas, puis deux en direction de la meneuse. La tête haute, le poitrail bombé, le regard déterminé, la démarche assurée, je parvins jusqu'à elle, comme une statue qui se libère de sa paralysie. Quelques longueurs de queue nous séparaient lorsque je m'arrêtai, les griffes certes rentrées, mais la queue battant l'air furieusement assez régulièrement. Je plantai mes prunelles flamboyantes dans les siennes sans jamais ciller, ni dévoiler aucune faille. L'air sévère, la voix rauque mais posée, je me fis entendre de tous en appuyant sur chacun de mes mots, leur faisant prendre pleinement conscience de la gravité de la situation:

"J'ai toujours eu un grand respect pour le Clan de l'Eau, et je vois que tu as recouvré un semblant de conscience pour conserver leur honneur, au détriment du tient. Car tu auras beau dire, tu auras beau faire, Etoile des Neiges, tu l'as bel et bien tuée de tes propres griffes, et c'est entièrement de ta faute. Ce serait un comble, si tu accusais Etoile de Flamme de son propre meurtre, en prétendant que si elle avait abdiqué, tu ne l'aurais pas assassinée! La rage qui t'a conduit à cet acte irréparable fait partie intégrante de toi, comme elle fait partie intégrante de beaucoup d'autres. Ton tort, Etoile des Neiges, est de ne pas avoir su la contenir. Combien même Etoile de Flamme aurait eu deux vies en réserve au lieu d'une seule, et qu'elle aurait survécu, ton affront n'en aurait pas été effacé pour autant."

Je fis une pause, ne détachant jamais mon regard de celui de la femelle, souillée par cet acte impardonnable. Je la condamnais, je rendais justice au nom du Clan du Feu et de la mort de notre chère Etoile de Flamme. Je laissai passer un silence, avant d'enchaîné, plus calme, mais aussi plus virulent que jamais. Chacun de mes mots était une lame, qui tranchait le silence. Qui resterait gravé dans les coeurs de tous les félins de l'assemblée:

"Inutile de te blâmer davantage, je suis certain que tu es assez intelligente pour sentir toute la culpabilité qui pèse sur toi en ce moment. De plus, la réaction des tiens sera une punition bien assez importante. Quant à la rivière, je pense parler au nom de tous mes guerriers en disant qu'elle nous appartient autant qu'à vous. Après un tel acte, tu n'es plus en mesure de réclamer quoi que ce soit, Etoile des Neiges. Ne t'embourbe pas dans la honte plus que tu ne l'es déjà. Rappelle tes valeureux guerriers à toi, et apprends à les écouter avant de déclarer pareil massacre, ils sont certainement plus sages que tu ne le seras jamais. Et si à l'avenir l'un d'eux, ou pire encore, toi, venait à poser ne serait-ce qu'une patte sur nos terres, mon jugement serait sans appel devant un tel sacrilège. Mais tu peux toujours essayer de nous atteindre, nous t'attendrons de pied ferme. Et ce n'est pas une vie que je posséderai, mais neuf, et sois sûre que je les utiliserai pour honorer la mémoire de celle que tu as tué aujourd'hui. Partez, à présent, et ne revenez jamais si vous tenez à vos divines moustaches."

Je la gratifiai d'un regard profondément méprisant et hautain. Je pouvais me permettre cet air supérieur, car elle avait déçu tout le monde en ce jour funeste. Elle était une meneuse, certes, mais déchue. Mes babines retroussées laissaient voir mes crocs, et mon regard, devenu agressif, brillait d'un éclat terriblement vif. Néanmoins, mon poil ne s'était pas hérissé, mes griffes n'étaient pas sorties, et mon air général demeurait indéchiffrable. Puis je me détournai d'elle, balayant du regard l'assemblée. Je savais parfaitement ce qu'il me restait à faire, je connaissais mon rôle, et je ne le renierai pas. Je finis par ouvrir la gueule pour donner mes directives, la voix forte et autoritaire:

"Mélopée Angélique, je te laisse le soin de les raccompagner jusqu'à la frontière. Prends quelques guerriers encore en forme avec toi, et assure-toi qu'il n'en manque pas, qu'ils sont tous bien retourné d'où ils viennent. Cri de Roussette, organise une petite patrouille, et passez le territoire au peigne fin pour t'assurer qu'il n'y a plus de membre du Clan de l'Eau qui se cache sur nos terres. Les apprentis encore sur pattes aideront les guerriers au sein du camp. Que tous ceux qui sont blessés aillent vers Plume de Colombe et Nuage des Soupirs. Nous rendrons hommage à Etoile de Flamme en temps voulu."

Je demeurais immobile en attendant les réactions de chacun. Allaient-ils me contredire? Le Clan de l'Eau allait-il protester? Et Etoile des Neiges? Je parcourais la foule du regard, m'apprêtant à défier du regard quiconque voudrait contester mes ordres.
© Codage by Ella' for Kenny <3

...................................................................



" Le mensonge blessera toujours moins que la vérité. "
" Le vérité est une lame tranchante que l'on aiguise dans l'ombre jusqu'à ce qu'elle frappe. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile des Neiges
» Chef du Clan de l'Eau ∞ Fonda Feuillou
avatar

» Doubles comptes : Feuille de Menthe | Arc-en-Ciel | Flamme Rousse | As de Trèfle | Aile de Geai | Foudre
» Messages : 1899
» Étoiles : 57

MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   Ven 8 Avr - 16:11


Étoile des Neiges jeta un oeil en direction de Charbon Ardent, qui jusque là ne s'était pas exprimé. Le mâle gris les laisserait-il partir sans encombres après ce qu'il venait de se passer ?
Le lieutenant adverse, interceptant son regard, s'avança de quelques pas et la dévisagea, l'air déterminé. La meneuse se raidit: Charbon Ardent allait-il lui sauter à la gorge ? Chercherait-il à venger Étoile de Flamme ?
Non. Malgré la queue battante du lieutenant, il ne semblait pas chercher la bagarre.

- J'ai toujours eu un grand respect pour le Clan de l'Eau, miaula l'animal d'une voix rauque, et je vois que tu as recouvré un semblant de conscience pour conserver leur honneur, au détriment du tient. Car tu auras beau dire, tu auras beau faire, Etoile des Neiges, tu l'as bel et bien tuée de tes propres griffes, et c'est entièrement de ta faute. Ce serait un comble, si tu accusais Etoile de Flamme de son propre meurtre, en prétendant que si elle avait abdiqué, tu ne l'aurais pas assassinée ! La rage qui t'a conduit à cet acte irréparable fait partie intégrante de toi, comme elle fait partie intégrante de beaucoup d'autres. Ton tort, Etoile des Neiges, est de ne pas avoir su la contenir. Combien même Etoile de Flamme aurait eu deux vies en réserve au lieu d'une seule, et qu'elle aurait survécu, ton affront n'en aurait pas été effacé pour autant.

Étoile des Neiges soutint son regard, les babines légèrement retroussées. Pour qui se prenait-il ? Et pour qui la prenait-il ? Il parlait d'elle comme d'une bête enragée.
Assassiner. Elle détestait ce mot. On parlait d'assassinat lorsqu'un animal en tuait un autre de sang-froid, avec intention. Or elle n'avait jamais voulu la mort d'Étoile de Flamme. Elle ignorait que la rouquine était si faible. Comment aurait-elle pu savoir que ce simple coup de patte allait être fatal pour son ennemie ?
Elle avait sérieusement l'impression que Charbon Ardent était complètement à coté de la plaque, même si elle savait que ce n'était pas le cas. De la rage ? Non, vraiment. Juste la rage d'une combattante, dans le feu du combat. La rage qui anime tous les guerriers lorsqu'ils se retrouvent en face d'un adversaire. Et puis, je n'ai jamais "accusé Étoile de Flamme de son propre meurtre".

Elle resta cependant muette, devinant que Charbon Ardent n'allait pas s'arrêter là. La meneuse s'assit et enroula sa queue autour de ses pattes, comme pour signifier qu'elle avait tout son temps. Cependant, elle garda discrètement les muscles tendus, pour pouvoir se relever d'un bond si l'autre cherchait à l'attaquer.

- Inutile de te blâmer davantage, je suis certain que tu es assez intelligente pour sentir toute la culpabilité qui pèse sur toi en ce moment. De plus, la réaction des tiens sera une punition bien assez importante. Quant à la rivière, je pense parler au nom de tous mes guerriers en disant qu'elle nous appartient autant qu'à vous. Après un tel acte, tu n'es plus en mesure de réclamer quoi que ce soit, Etoile des Neiges. Ne t'embourbe pas dans la honte plus que tu ne l'es déjà. Rappelle tes valeureux guerriers à toi, et apprends à les écouter avant de déclarer pareil massacre, ils sont certainement plus sages que tu ne le seras jamais. Et si à l'avenir l'un d'eux, ou pire encore, toi, venait à poser ne serait-ce qu'une patte sur nos terres, mon jugement serait sans appel devant un tel sacrilège. Mais tu peux toujours essayer de nous atteindre, nous t'attendrons de pied ferme. Et ce n'est pas une vie que je posséderai, mais neuf, et sois sûre que je les utiliserai pour honorer la mémoire de celle que tu as tué aujourd'hui. Partez, à présent, et ne revenez jamais si vous tenez à vos divines moustaches.

Charbon Ardent conclut en donnant des instructions à plusieurs guerriers, que la meneuse n'écouta guère.
Tout au long des paroles du lieutenant adverse, Étoile des Neiges avait sentit son pelage se hérisser sous l'effet de la colère. Cette fois, elle n'accepterait pas les paroles du matou sans broncher.
La chatte blanche se leva d'un bond, le regard sauvage. Elle se plaça face à Charbon Ardent, le museau presque collé au sien. Elle pouvait sentir l'haleine du matou, et l'odeur que son pelage dégageait - celle du Clan du Feu - lui faisait dresser les poils sur la nuque.

- Pour qui te prends-tu pour me parler ainsi ? gronda t-elle. Te crois-tu vraiment supérieur à moi ? Je ne suis pas ton apprentie, Charbon Ardent, alors cesse de me traiter comme si j'étais une jeune écervelée. J'ai peut-être fait une erreur aujourd'hui, et j'en suis consciente; mais ce n'est pas une raison pour prendre des grands airs. Tu peux toujours me donner des ordres, je n'ai pas à t'obéir. Ne tente pas non plus de me faire passer pour une faible en évoquant cette immense culpabilité qui m'assaillit en ce moment même. De plus, saches que si je fais passer l'honneur du Clan de l'Eau avant le mien, ce n'est pas pour passer pour la gentille de l'histoire, mais bien pour protéger les miens. Peut importe ce que vous pensez de moi; peut importe ce qu'ils - elle désigna ses guerriers du bout du museau - pensent de moi. Les miens sont suffisamment intelligents - et bien plus que toi - pour comprendre que cela n'est qu'une erreur. Traite-moi d'assassine, je ne t'en empêcherai pas. Mais les guerriers les plus sages, de mon Clan comme du tien, comprendront que c'était réellement un accident. Certains ne me pardonnerons peut-être jamais; pour d'autre, cela prendra le temps qu'il faudra. Peu importe.

Elle s'écarta du mâle au pelage gris en remuant légèrement les oreilles, puis conclut:

- La rivière appartient au Clan de l'Eau - et ce malgré ce regrettable accident. Si tu refuse de l'admettre, alors les combats peuvent reprendre si tu le souhaite. Mais je pense que tu es assez raisonnable pour admettre que le sang a déjà trop coulé pour ce ruisseau.

Étoile des Neiges se rassit, les moustaches frémissantes, les yeux rivés au visage du lieutenant. Elle n savait pas à quoi s'attendre avec lui, cependant... Serait-il assez têtu - et fou - pour ordonner à ses guerriers de repartir au combat, lesquels avaient déjà le coeur rendu douloureux par la mort de leur meneuse ?

...................................................................


















Merci Goutti ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewarofelements.forumactif.org
Nuage des Soupirs

avatar

» Doubles comptes : Étoile Tigrée | Pluie de Feuilles
» Messages : 27
» Étoiles : 1

MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   Ven 8 Avr - 21:51

Étoile de Flamme était morte.
Pendant que Charbon Ardent et Étoile des Neiges débattaient encore sur cette stupide bande d'eau, que Plume de Colombe regardait des fois nos opposants avec un air assassin, que Nuage Ensoleillé grognait légèrement devant les paroles proférées par la meneuse adverse, moi, je regardais ce corps étendu au sol, inanimé.
Étoile de Flamme était morte.
L'unique phrase était présente, et tournait d'ailleurs en boucle dans ma tête.
Étoile de Flamme était morte.
Je réussis tant bien que mal à détacher mon regard du corps sans vie de ma feu meneuse, et regarda confusément Charbon Ardent, qui faisait apparemment la morale à Étoile des Neiges. Pas sûr que ça lui plaise, d'ailleurs...
Puis mon regard dévia sur nos guerriers, nos apprentis, qui dévisageaient également le camp adverse.
Uh, une guerre de regards, hein. Trèèèèès intelligent.
Personne ne s'en était tiré sans une ou deux blessures plus ou moins graves. Nuage Ensoleillé... avait l'air d'aller bien... mais le haut de son oreille était écorché (j'en connais un qui va s'en vanter pendant longtemps, tiens). Certains guerriers avaient une patte ensanglantée, un flanc auquel il manquait des touffes de fourrures...
En gros, en cas de nouvelle bataille, on était mal barrés.
Je détachai enfin mon regard de nos combattants et me reconcentrai à temps pour entendre la fin de la phrase d'Étoile des Neiges.
- ...Si tu refuse de l'admettre, alors les combats peuvent reprendre si tu le souhaite. Mais je pense que tu es assez raisonnable pour admettre que le sang a déjà trop coulé pour ce ruisseau.
Puis la meneuse blanche se rassit en mode JeM'EnFousLol, regardant droit dans les yeux Charbon Ardent.
Je le savais assez obstiné, notre lieutenant. Il serait capable de nous renvoyer au combat et ce, malgré nos blessures physiques et psychologiques.
Peut-être pourrions-nous gagner... Mais à quel prix ?!
Bravant au passage ma timidité naturelle, frôlant au passage mon frère (qui me murmura un "Tu fous quoi ?" avec un air soupçonneux sur le visage), je me rendis aux côtés de Charbon Ardent, essayant de faire abstraction des autres qui nous entouraient. Je lui lança alors d'une voix un peu tremblante :
- Charbon Ardent, je sais que je ne suis qu'une simple apprentie, et que moi, au même titre que les autres, je ne peux intervenir dans votre discussion, ou bien influencer tes choix. Mais, je t'en prie, écoute-moi.
Je risquai un oeillade alentour, avant de me refixer le désormais meneur du Clan du Feu.
- Charbon Ardent, certains d'entre nous sont blessés, ils ne pourront pas assurer un combat très longtemps. Nous sommes affaiblis physiquement, psychologiquement. Nous ne pouvons gagner facilement dans un camp, où se trouve chatons et anciens. Nous avons une meneuse à veiller. Ce cours d'eau, nous pourrons le leur reprendre plus tard, si tel est ton désir. Mais, je t'en supplie, n'essaie pas de le leur arracher maintenant. Pense d'abord à la sécurité des tiens. S'il te plaît.

...................................................................


Kuroko no Basket, c'est la vie ^^:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charbon Ardent
» Lieutenant du Clan du Feu
avatar

» Doubles comptes : Neptune [Subalterne/Louve/Cristal]
» Messages : 243
» Étoiles : 25

MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   Ven 22 Avr - 18:29




"La rivière sera à nous!" - Feat. Fire & Water
~ Si nos terres connaissaient la pluie, les cieux pleureraient avec nous feu notre meneuse ~


Alors que je balayais la foule félins du regard, je sentis un mouvement derrière moi. Je me retournai vivement, prêt à parer toute éventualité, et croisai le regard farouche d'Etoile des Neiges. Oh, si mes paroles l'avaient blessée, cela ne me regardait pas; j'avais simplement énoncé la vérité. Si elle souhaitait rester aussi aveugle qu'une taupe, alors grand bien lui fasse! Je la scrutais calmement à mesure qu'elle s'approchait comme une furie. Je n'eus pas de mouvement de recul, et mon sang-froid m'étonna moi-même. En temps normal, je lui aurais déjà sauté à la gorge. Sans doute comprenais-je l'enjeu de la situation, son importante gravité? Cela constituait une hypothèse fort probable. Néanmoins, je ne baissais jamais le regard, le plantant au contraire dans ses prunelles bleues. Elles brûlaient de rage, et son pelage blanc était tout hérissé, lui prêtant des airs de boule de neige. Je sentais son souffle, aux senteurs aquatiques, se mêler au mien, qui avait l'odeur du souffre. J'aurais dû avoir moi aussi une haleine fraîche et humide à la fois, un haleine rappelant les terres glacées du Clan de l'Eau. J'aurais dû. Je me repris bien assez vite, chassant ces souvenirs nostalgiques pour me reconcentrer sur la meneuse adverse, ne cillant pas face à la force de sa colère. Pas même lorsqu'elle rétorqua, acerbe:

"Pour qui te prends-tu pour me parler ainsi ? gronda t-elle. Te crois-tu vraiment supérieur à moi ? Je ne suis pas ton apprentie, Charbon Ardent, alors cesse de me traiter comme si j'étais une jeune écervelée. J'ai peut-être fait une erreur aujourd'hui, et j'en suis consciente; mais ce n'est pas une raison pour prendre des grands airs. Tu peux toujours me donner des ordres, je n'ai pas à t'obéir. Ne tente pas non plus de me faire passer pour une faible en évoquant cette immense culpabilité qui m'assaillit en ce moment même. De plus, saches que si je fais passer l'honneur du Clan de l'Eau avant le mien, ce n'est pas pour passer pour la gentille de l'histoire, mais bien pour protéger les miens. Peut importe ce que vous pensez de moi; peut importe ce qu'ils - elle désigna ses guerriers du bout du museau - pensent de moi. Les miens sont suffisamment intelligents - et bien plus que toi - pour comprendre que cela n'est qu'une erreur. Traite-moi d'assassine, je ne t'en empêcherai pas. Mais les guerriers les plus sages, de mon Clan comme du tien, comprendront que c'était réellement un accident. Certains ne me pardonnerons peut-être jamais; pour d'autre, cela prendra le temps qu'il faudra. Peu importe."

Je la suivis du regard lorsqu'elle s'éloigna de moi, avant de se rassoir un peu plus loin. Je crus voir un air de défi collé sur son museau. Pour qui se prenait-elle? Osait-elle réellement me mettre à l'épreuve après ce carnage, qu'elle avait déclenché? Je me retins de montrer les crocs, faisant crisser mes griffes acérées sur la terre sèche lorsqu'elle continua sa tirade:

"La rivière appartient au Clan de l'Eau - et ce malgré ce regrettable accident. Si tu refuse de l'admettre, alors les combats peuvent reprendre si tu le souhaite. Mais je pense que tu es assez raisonnable pour admettre que le sang a déjà trop coulé pour ce ruisseau."

Mes crocs ivoire brillaient sous le soleil, mon museau froncé et ma fourrure hérissée ne disaient rien qui vaille. Je sentais à nouveau la rage me tordre le ventre. Raisonnable? Moi? Oh, c'était bien mal me connaître... Elle me sous-estimait, mais j'allais très vite effacer cet air hautain de son museau. J'allais y immiscer la peur, j'allais briser ce petit air méprisant. Elle venait sur nos terres. Elle déclenchait une bataille. Elle envahissait notre camp. Elle tuait notre meneuse. Et elle se permettait ensuite de maintenir cet ultimatum?! Je me levai lentement, mais l'éclat de mes prunelles ne présageait rien de bon. Ma queue battait l'air rageusement à la manière d'un fouet. J'allai la réduire en pièces, pour dire ensuite que ce n'était qu'un "accident", en mettant tout sur le dos de ma colère qui avait pris possession de moi. J'allais m'élancer, hors de moi, lorsqu'une petite voix fluette m'interrompit. Surpris, je tournai ma tête vers la source de cet imprévu. En découvrant Nuage des Soupirs, notre apprentie guérisseuse, les poils de mon échine retombèrent, et mon museau cendré se défroissa pour dissimuler mes canines. Intrigué, je reportai toute mon attention sur la minette:

"Charbon Ardent, je sais que je ne suis qu'une simple apprentie, et que moi, au même titre que les autres, je ne peux intervenir dans votre discussion, ou bien influencer tes choix. Mais, je t'en prie, écoute-moi."

Je clignai des yeux avant de hocher la tête d'un signe presque imperceptible, l'invitant à continuer. Certes, j'étais frustré qu'elle ait interrompu mon duel imminent avec Etoile des Neiges, mais je ne pouvais reporter ma colère sur elle; elle cherchait simplement à me faire entendre raison. Ce dont j'avais grandement besoin, je le remarquais à présent. Je couvais l'apprentie d'un regard bienveillant, conscient que ses intentions étaient bonnes. De plus, je lui portais un grand intérêt. Je savais que Nuage des Soupirs était terriblement timide, et son courage m'épata, il fallait l'avouer. Elle reporta ses prunelles sur moi après avoir jeter un coup d'oeil furtif à la foule qui nous entourait:

"Charbon Ardent, certains d'entre nous sont blessés, ils ne pourront pas assurer un combat très longtemps. Nous sommes affaiblis physiquement, psychologiquement. Nous ne pouvons gagner facilement dans un camp, où se trouve chatons et anciens. Nous avons une meneuse à veiller. Ce cours d'eau, nous pourrons le leur reprendre plus tard, si tel est ton désir. Mais, je t'en supplie, n'essaie pas de le leur arracher maintenant. Pense d'abord à la sécurité des tiens. S'il te plaît."

Comme je m'y attendais, ses paroles furent pleines de sagesse. Sa dernière phrase revenait vaguement en échos. Ce fut une évidence qui m'ébranla. Elle avait raison. J'étais leur meneur à présent, je ne pouvais pas tracer ma route seul. J'étais responsable de tous ces félins, à présent, bien que ce ne fusse pas mon choix. Je fermai un instant les yeux, me rappelant tout ce que j'allais laisser derrière moi. Il fallait que j'en fasse le deuil avant d'être un bon chef. A compter du moment où cet idéal était possible. D'ailleurs, était-ce mon idéal? Non, mais le leur, oui. Sacrifier mes rêves pour les leurs ou l'inverse? Etais-je assez égoïste pour leur tourner le dos? Je pris une grande inspiration, me ressourçant quelques instants dans cette marée noire que je voyais en fermant les yeux. Enfin, je les rouvris subitement. Tous les félins autour de moi retenaient peut être leur souffle, car je n'entendais plus que ma propre respiration. Je jetai un regard entendu à Nuage des Soupirs avant de me tourner de nouveau vers Etoiles des Neiges, griffes toujours sorties mais l'attitude calme et posée. La rage qui me dansait quelques instants plus tôt dans mes prunelles avait fait place à une lueur indéchiffrable qui cachait un coeur torturé, mais résolu. Je fis un pas en avant, sans la quitter des yeux. Je soufflai ensuite une paisible menace, ferme, et sans possibilité de négociation:

"Bien. Partez. Concernant la rivière... Si tu n'es pas une assassine comme tu le prétends, Etoiles des Neiges, tu n'assoifferas pas le Clan du Feu en plus d'avoir tué notre meneuse, et tu nous laisseras boire à "votre" rivière. Enfin, ceci est un autre débat. Déguerpissez, à présent."

Je toisai froidement Etoile des Neiges, l'air plus agacé qu'autre chose. Cependant, aucun signe d'agressivité ne pointait, que ce fusse dans la voix, ou au niveau de mon langage corporel. Cri de Roussette, mon frère, était certainement déjà parti quadriller le territoire à la recherche d'éventuels fuyards du Clan de l'Eau. Je comptais aveuglément sur lui pour les refaire passer de l'autre côté de ce maudit cours d'eau. Il ne restait plus que les félins adverses à l'intérieur du camp, qui devaient partir. Et si Etoile des Neiges ne voulait pas partir, que ferais-je? Je ne voulais pas même songer à cette éventualité. Elle me donnait la nausée tant j'étais indécis. Néanmoins, je n'en laissais rien paraître. Une véritable statue de cendres.
© Codage by Ella' for Kenny <3

...................................................................



" Le mensonge blessera toujours moins que la vérité. "
" Le vérité est une lame tranchante que l'on aiguise dans l'ombre jusqu'à ce qu'elle frappe. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélopée Angélique
» Guerrière du Clan du Feu
avatar

» Doubles comptes : Aucun
» Messages : 389
» Étoiles : 2

MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   Sam 23 Avr - 0:30


❝ much blood for much water ❞
- ft. WaterClan & FireClan -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
Tu es là. Je te sens près de moi et cela me redonne de l'énergie. J'ai besoin de toi, parce que tu me manques, parce que tu as marqué ma vie d'une grande trait, parce que tu as été là pour moi. Je repousse mes ennemis un à un aux côtés de Charbon Ardent qui a accepté mon aide quand une voix cingle un nom. Celui de la meneuse. À cet instant, mon cœur s'arrête, mes gestes ne bloquent dans l'espace temps. Je ne lèverai pas la patte sur ma mère. Elle est là, en face de moi. Je la reconnais. Père l'avait décrite comme étant si belle que malgré les blessures qui saccagent son apparence, elle est comme il me l'avait décrite. Elle n'a pas changé depuis ma fuite. Elle est toujours la même.
La mort de la meneuse est répétée partout. Akène de Chêne avait connu Étoile des Neiges, il m'avait parlé d'une mésaventure avec elle. Il m'avait dit aussi qu'il avait aimé Étoile de Flamme. J'avais fait tout mon possible pour la garder en vie. Elle ne le voyait pas mais je le faisais. Pour mon père. Même si ce dernier m'a fait naître parmi le Clan de l'Eau. Même si personne ne le sait vraiment. Même si j'ai eût l'impression de combattre mes frères. Je ne les ai jamais blessé violemment, auquel cas je m'en serais voulue.
J'ai crut voir la fourrure d'Empereur des Ronces mais j'ai détourné le regard avant de croiser une quelconque paire d'yeux. Je fixe le corps sans vie de notre fière meneuse avant de poser mes iris ambrés sur le futur chef. Charbon Ardent. Il prend son rôle au sérieux, défend notre cause. Je m'apprête à raccompagner le Clan de l'Eau mais Étoile des Neiges semble véritablement obstinée à ne pas nous quitter. De manière pacifique, je décide de prendre la parole avant tout ne redégénère.

« — Pourquoi faire couler autant de sang pour autant d'eau de la rivière. Pourquoi cette clairière est-elle devenue une mare de sang ? Voyez-vous, nous nous battons puérilement pour un lit d'eau. Nous donnons notre sang pour remplacer la rivière. Bientôt, il y en aura assez pour la faire rougir et nous boire nous-mêmes. Cessez de vous battre. Une meneuse est morte. Le Clan du Feu est en deuil. Clan de l'Eau, respectez au moins cette trêve. Partez, laissez Étoile de Flamme rejoindre paisiblement le Clan Céleste plutôt que de vous battre près d'un corps sans vie. Nous avons donné trop de vie, trop de cœur dans cette bataille qui se révélait être un affrontement indirecte entre deux meneuses qui se connaissent depuis bien plus longtemps que chacun d'entre nous. Cette affaire personnelle est devenue celle de deux clans. La rivière ne fut qu'un prétexte. Alors cessez de vous battre pour ce qui n'est pas dans vos pattes. Vous n'avez rien que du sang adverse entre elles. Vous vous battez pour votre meneuse, plus pour votre clan qui vous ait si cher en temps normal. Laissez de côté vos querelles et regarder les choses en face. On a ôté la vie à une fière meneuse, la bataille est finie. Et elle ne reprendra jamais. Du moins, pas aujourd'hui. Nous ne pouvons nous le permettre. Il est évidemment que personne ne peut reprendre. Regardez-vous. Le sang a assez coulé pour une rivière. C'est fini ... fini. »

Je finis enfin cet espèce de discours. J'ai l'impression d'avoir l'attention générale sur les épaules. J'espère au moins avoir convaincue le Clan de l'Eau et plus particulièrement Étoile des Neiges à rentrer chez elle. Il est temps de cesser tout affrontement. Les nuages approchent et l'orage risque d'éclater comme pour soutenir mes paroles. Nous sommes en deuil. En trêve.
code by lizzou — gifs by TUMBLR


...................................................................


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile des Neiges
» Chef du Clan de l'Eau ∞ Fonda Feuillou
avatar

» Doubles comptes : Feuille de Menthe | Arc-en-Ciel | Flamme Rousse | As de Trèfle | Aile de Geai | Foudre
» Messages : 1899
» Étoiles : 57

MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   Mer 27 Avr - 15:35


Tandis que les deux chats se fixaient sans ciller, une petite voix fit détourner le regard à Étoile des Neiges. Une jeune apprentie se tenait devant Charbon Ardent.

« Charbon Ardent, je sais que je ne suis qu'une simple apprentie, et que moi, au même titre que les autres, je ne peux intervenir dans votre discussion, ou bien influencer tes choix. Mais, je t'en prie, écoute-moi. Charbon Ardent, certains d'entre nous sont blessés, ils ne pourront pas assurer un combat très longtemps. Nous sommes affaiblis physiquement, psychologiquement. Nous ne pouvons gagner facilement dans un camp, où se trouve chatons et anciens. Nous avons une meneuse à veiller. Ce cours d'eau, nous pourrons le leur reprendre plus tard, si tel est ton désir. Mais, je t'en supplie, n'essaie pas de le leur arracher maintenant. Pense d'abord à la sécurité des tiens. S'il te plaît. »

A la façon dont elle parlait, la meneuse devina qu'il s'agissait de l'apprentie guérisseuse. Elle se demanda ce qu'était devenue Nuage du Lilas, l'ancienne apprentie guérisseuse du Clan du Feu, une jeune écervelée qui ne s'était pas gêné pour empiéter plusieurs fois sur le territoire de l'Eau.

Étoile des Neiges inclina les oreilles vers la jeune femelle, et lui murmura avec un sourire:

« De bien sages paroles. »

Elle espérait que la petite allait faire entendre raison à Charbon Ardent. Les siens n'étaient pas plus en état de combattre que les guerriers du Feu.
Reportant son attention sur Charbon Ardent, la femelle blanche nota que la flamme de rage dansant dans ses prunelles ambrées, quelques instants auparavant, semblait avoir disparue.
Le lieutenant au poil gris se tourna vers elle et lui souffla:

« Bien. Partez. Concernant la rivière... Si tu n'es pas une assassine comme tu le prétends, Etoiles des Neiges, tu n'assoifferas pas le Clan du Feu en plus d'avoir tué notre meneuse, et tu nous laisseras boire à "votre" rivière. Enfin, ceci est un autre débat. Déguerpissez, à présent. »

Étoiles des Neiges lui répondit tout aussi froidement, d'un ton si bas que lui seul pouvait l'entendre.

« Je vois que tu as enfin décidé d'être raisonnable. N'aie crainte, je n'empêcherai pas tes guerriers de venir s'abreuver... du moins pour l'instant. Si vous tentez la moindre chose contre nous, ce ruisseau pourrait bien devenir une arme.

Sur ce, elle lui tourna le dos. Son regard se posa sur la fourrure rousse et ébouriffée d'Étoile de Flamme. Je suis désolée... tu n'aurais pas du mourir si tôt. J'espère que toi aussi, tu as compris que ce n'était qu'un accident. Dans la hâte de notre vengeance, dans la hâte de s'affronter, nous nous sommes données corps et âme à ce combat, en oubliant les conséquences que cela auraient sur nos Clans.
Étoile de Flamme avait partagé cette soif d'affrontement que la meneuse blanche avait ressentie, elle en était certaine.

Étoile des Neiges parcourut la foule de ses prunelles bleues, cherchant Aile Céleste des yeux. Lorsque elle croisa son regard, elle lui adressa un signe de tête que le lieutenant parrut comprendre. La femelle brune et tigrée regroupa les guerriers du Clan de l'Eau, ordonnant aux moins amochés de soutenir les plus faibles. La chatte blanche s'autorisa un léger soupir de soulagement.
Nous partirons sans encombre, finalement... même après ce qui vient de se passer. Tant mieux.

Une femelle crème entra alors dans son champ de vision. Étoile des Neiges banda ses muscles, pensant que l'autre allait lui sauter dessus; mais la guerrière se contenta de déclarer:

« — Pourquoi faire couler autant de sang pour autant d'eau de la rivière. Pourquoi cette clairière est-elle devenue une mare de sang ? Voyez-vous, nous nous battons puérilement pour un lit d'eau. Nous donnons notre sang pour remplacer la rivière. Bientôt, il y en aura assez pour la faire rougir et nous boire nous-mêmes. Cessez de vous battre. Une meneuse est morte. Le Clan du Feu est en deuil. Clan de l'Eau, respectez au moins cette trêve. Partez, laissez Étoile de Flamme rejoindre paisiblement le Clan Céleste plutôt que de vous battre près d'un corps sans vie. Nous avons donné trop de vie, trop de cœur dans cette bataille qui se révélait être un affrontement indirecte entre deux meneuses qui se connaissent depuis bien plus longtemps que chacun d'entre nous. Cette affaire personnelle est devenue celle de deux clans. La rivière ne fut qu'un prétexte. Alors cessez de vous battre pour ce qui n'est pas dans vos pattes. Vous n'avez rien que du sang adverse entre elles. Vous vous battez pour votre meneuse, plus pour votre clan qui vous ait si cher en temps normal. Laissez de côté vos querelles et regarder les choses en face. On a ôté la vie à une fière meneuse, la bataille est finie. Et elle ne reprendra jamais. Du moins, pas aujourd'hui. Nous ne pouvons nous le permettre. Il est évidemment que personne ne peut reprendre. Regardez-vous. Le sang a assez coulé pour une rivière. C'est fini ... fini. »

Dans un nouveau soupir, Étoile des Neiges soutint le regard de la chatte.

« — C'était avant qu'il fallait dire ça. Peut être qu'avec de si belles paroles, tu aurais pu convaincre ta chef d'éviter une bataille inutile. Mais maintenant, c'est trop tard. Le sang a déjà coulé. La seule chose à faire, est d'espérer maintenir la trêve fragile dont tu parles. Elle fit une courte pause, puis reprit d'un ton plus bas, de façon à ce que seule la guerrière crème l'entende: Cela n'avait rien d'une affaire personnelle, au départ. C'est après le départ du combat que cela a mal tourné... et est devenu quelque chose de personnel, comme tu dis. »

Elle recula de quelques pas, jeta un coup d'oeil vers son lieutenant: durant l'échange entre les deux femelles, Aile Céleste avait eu le temps de regrouper tous les combattants de l'Eau; ils étaient prêts à partir.

Soutenant le regard colérique, haineux ou effrayé des guerriers du Feu, Étoile des Neiges lâcha quelques derniers mots, d'une voix froide, ne trahissant aucune émotion, tout en restant neutre:

« — Ce fut un triste combat qui termina bien mal. Et tout ceci pour... une rivière. Espérons que cela ne se reproduira pas de sitôt. Veillez votre meneuse, elle l'a mérité. C'était une noble chef, courageuse et respectée. Malheureusement, son entêtement lui aura coûté la mort. »

Sa vue se brouilla. Elle baissa légèrement les yeux, murmurant un dernier:

« Ce n'était nullement mon intention. Je ne pensais sincèrement pas que cela se terminerait comme ça. »

Elle tourna le dos à ses adversaires, prenant la tête du groupe de guerriers de l'Eau, sans adresser un dernier regard à Charbon Ardent.

...................................................................


















Merci Goutti ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewarofelements.forumactif.org
Charbon Ardent
» Lieutenant du Clan du Feu
avatar

» Doubles comptes : Neptune [Subalterne/Louve/Cristal]
» Messages : 243
» Étoiles : 25

MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   Sam 4 Juin - 16:41

[HRP] Navrée pour le retard, j'étais débordée avec la fin des cours ^^' [HRP]




"La rivière sera à nous!" - Feat. Fire & Water
~ Si nos terres connaissaient la pluie, les cieux pleureraient avec nous feu notre meneuse ~


Je sentais le regard glacé d'Etoile des Neiges brûler mon pelage de cendre. Mes canines serrées pour ne pas répliquer une nouvelle fois devant ses faux airs d'ingénue, je patientais, attendant sa réponse le plus calmement possible. Néanmoins, je ne voulais pas lui jeter un seul regard. J'en avais assez, de ce petit jeu. Sa voix froide et ténue me tira de mes brèves pensées:

"Je vois que tu as enfin décidé d'être raisonnable. N'aie crainte, je n'empêcherai pas tes guerriers de venir s'abreuver... du moins pour l'instant. Si vous tentez la moindre chose contre nous, ce ruisseau pourrait bien devenir une arme."

Lorsque j'entendis la raison de ce massacre, je ne pus m'empêcher de rire à gorge déployée. Un rire rauque qui résonna tel un glas funèbre dans tout le camp du Feu. Ridicule. Elle était ridicule avec sa stratégie à deux balles. Les larmes me vinrent tant je trouvais cela absurde. Tant de sang versé pour asservir les caprices de madame, qui croyait à présent avoir une longueur d'avance sur nous en cas d'affrontement. Je croyais à une mauvaise blague. Cependant, je repris mes esprits après quelques secondes passées ainsi, riant jaune. Je plantai mes prunelles ternes dans les siennes avant de murmurer sarcastiquement, un sourire en coin:

"Si ça peut te faire plaisir, Etoile des Neiges... Partez, à présent."

Je suivis la meneuse du regard, prêtant attention à chacun de ses mouvements avec une méfiance accrue. Ses yeux purs se posèrent sur Etoile de Flamme, l'air songeur. Je n'avais, quant à moi, qu'une seule hâte: qu'elle allège l'atmosphère oppressante en s'éloignant de la rouquine. Quel fut mon soulagement lorsqu'elle rassembla ses troupes autour d'elle, aidée par sa lieutenante..! Je ne le montrais pas devant elle, mais son départ me déchargeait d'un poids, et nos ancêtres savaient que les fardeaux que je portais étaient conséquents. J'entendis à peine l'intervention de Mélopée Angélique, et pourtant, je saluai le courage de la guerrière pour oser imposer son point de vue à l'ennemi. Je posai mon regard sur la minette crème un instant, pensif, avant de revenir à la réalité en un clignement d'yeux. Les forces du Clan de l'Eau étaient prêtes à repartir d'où elles venaient. Leur territoire paradisiaque était dominé par le diable. Quelle ironie! Leur chef se retourna une dernière fois vers nous, daignant balayer la foule formée par les guerriers du Clan du Feu. Puis elle débita ces quelques mots, indéchiffrable:

"Ce fut un triste combat qui termina bien mal. Et tout ceci pour... une rivière. Espérons que cela ne se reproduira pas de sitôt. Veillez votre meneuse, elle l'a mérité. C'était une noble chef, courageuse et respectée. Malheureusement, son entêtement lui aura coûté la mort."

"Oh arrête, tu vas finir par me faire pleurer avec tous ces bons sentiments..." marmonnai-je avec cynisme.

" Ce n'était nullement mon intention. Je ne pensais sincèrement pas que cela se terminerait comme ça." acheva-t-elle, les yeux humides.

Ce constat me laissa muet. L'idée qu'elle était sincère m'effleura l'esprit un quart de seconde, avant de disparaître sous une masse de questions phénoménale. La meneuse du Clan de l'Eau sortit du camp suivie de ses fidèles, et accompagnée par quelques guerriers. Son pelage immaculé était maculé de sang. Malgré son départ, la rage qui m'animait était intacte, et le soulagement tant cherché n'était que partiel. Mes pattes refusaient de bouger. Elles tremblaient même. Soudain, tout se brouilla autour de moi. J'entendais à peine les guerriers chuchoter. Cri de Roussette. Ils se dirigeaient tour à tour vers les guérisseuses. Nuage des Soupirs. Les chatons pleurer dans la pouponnière. Petite Lumière. Un vent chaud passa dans ma fourrure en brosse. J'avais une folle envie de hurler. Alors je fis quelques pas pour me laisser tomber près de la meneuse défunte et j'enfouis mon museau décomposé dans sa fourrure rousse. J'étouffais dans le vacarme ambiant, et ma tête me faisait souffrir. Je n'étais pas prêt. Je ne voulais pas être chef. Pas ainsi. Mes yeux flamboyants se fermèrent, et je fis abstraction de tout ce qui m'entourait. J'avais mal. J'étais tiraillé. Jamais je ne pourrai fuir ce clan que je haïssais, je devrai le protéger jusqu'à ma mort. Cette évidence m'ébranlait tout entier. Alors je laissai les larmes couler, espérant me réveiller après ce cauchemar.
© Codage by Ella' for Kenny <3


[HRP] Voilà, est-ce que ce post te convient pour clôturer ce RP, Feuillou? Si oui, c'est à toi de me donner les prochaines directives ^^ [HRP]

...................................................................



" Le mensonge blessera toujours moins que la vérité. "
" Le vérité est une lame tranchante que l'on aiguise dans l'ombre jusqu'à ce qu'elle frappe. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile des Neiges
» Chef du Clan de l'Eau ∞ Fonda Feuillou
avatar

» Doubles comptes : Feuille de Menthe | Arc-en-Ciel | Flamme Rousse | As de Trèfle | Aile de Geai | Foudre
» Messages : 1899
» Étoiles : 57

MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   Jeu 23 Juin - 0:19


» FIN DU RP !

Eh voilà, c'est ici que se termine cet event ! Merci à tous d'avoir participé ;)

Les guerriers ayant participé à la bataille se verront attribuer 4 points de compétence en puissance et 2 points en ruse.
Quand aux guérisseurs, ils gagnent un point en puissance ainsi que 5 points en ruse.

Vous gagnez également 3 points, à répartir ou vous souhaitez. Merci de signaler vos trois points » sur ce sujet.
(Vous avez jusqu'au 10 juillet pour poster vos points, passé cette date vous ne recevrez pas ces trois points, merci donc de ne pas trop trainer ;))

...................................................................


















Merci Goutti ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewarofelements.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ÉVENT TERMINÉ] La rivière sera à nous ! | Ft. Clan de l'Eau & Clan du Feu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sous un arbre, chante, aux sons harmonieux,l'oiseau et le vent . [Terminé]
» Patrouille frontalière: le Vent contre la Rivière? [PV Fleur de Cristal, Pluie d'Eté, Nuage de Neige, Nuage de Nuit]
» (terminé) « quand le doute nous assaille, il devient notre pire ennemi » feat. maël
» Le vent nous portera
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The War of Elements :: RPG — LES CLANS :: CLAN DU FEU :: CAMP :: PLACE DU CAMP-
Sauter vers: